Comment Dormir

Bien dormir conditionne véritablement notre bien-être vertébral. 

Les mauvaises positions adoptées pendant notre sommeil peuvent engendrer diverses problématiques plus ou moins graves.

En effet, lorsque nous dormons les muscles se relâchent, prédisposant à une plus grande vulnérabilité du rachis cervical qui est ainsi soumis au support et à la position que nous adoptons.
Son bon maintien dépend du positionnement de notre tête et du soutien de notre nuque, à savoir l’oreiller.

Ainsi, une mauvaise position de sommeil ou un oreiller inadapté à notre morphologie peuvent engendrer une contrainte sur le rachis (en flexion ou torsion) susceptible de causer une dégradation progressive de l’alignement cervico-dorsal.

Mauvaises positions de sommeil Spin'Dynamic

MAUVAISES POSITIONS A EVITER

LA POSITION A PLAT VENTRE EST A PROSCRIRE

La position à plat ventre très fréquemment adoptée est l’ennemie de l’alignement vertébral, car elle occasionne :

1/ Une torsion progressive de l’axe cervico-dorsal  (Charnières Occipito-cervicale et cervico-dorsale)

La dégradation de cet étage vertébral en charge de régir des fonctions vitales du corps peut entraîner de nombreuses pathologies, dont entre autres : névralgies cervico-brachiales, protusions et hernies cervicales, tendinites, migraines, vertiges, acouphènes, troubles de la tension, troubles thyroïdiens, palpitations cardiaques, déficiences auditives et visuelles, douleurs, picotements et parasthésies des mains, syndrômes canalaires (de type carpien par exemple), compression artérielle…etc…

2/ Une accentuation de la cambrure lombaire qui génère (de par un serrage postérieur des épineuses) une compression des disques et des racines nerveuses à même de causer des protusions et hernies discales, lombalgies, sciatalgies, douleurs sacro-iliaques…

Il est à noter, comme n’a cessé de le dire Joseph-Marie O’dru pendant plus de 30 ans, que cette position aurait fortement favorisé le phénomène de mort subite chez le nourrisson, qui fut semble-t-il en hausse lorsqu’on préconisait de coucher les bébés à plat ventre.
Une position qui n’est plus adoptée dans les maternités aujourd’hui,  les nouveaux nés sont désormais couchés sur le dos sur un plan légèrement incliné.

Les positions à privilégier pendant notre sommeil sont :

SUR LE DOS ou SUR LE CÔTÉ.

Conclusion :

Ne laissez pas dormir vos enfants à plat ventre.

Apprenez leur, dès leur plus jeune âge, les bonnes positions de sommeil afin d’éviter de nombreux maux et désagréments.

N’oubliez pas que les douleurs et autres pathologies engendrées par cette position sont proportionnelles au nombre d’années passées à dormir de cette façon.

Les meilleurs positions pour dormir

Bien dormir sur le Dos ou sur le Côté

 

IMPORTANCE DE L’OREILLER ET DU MAINTIEN CERVICAL

Le maintien de notre nuque doit être assuré convenablement par un oreiller à consistance adaptable, respectueux de chaque morphologie.

Notre oreiller, dans l’idéal, devra être ni trop ferme ni trop plat, et à même d’apporter à chaque nuque le volume de soutien qui lui est nécessaire.

OREILLERS RECOMMANDÉS

Nous vous recommandons à cet effet deux types d’oreillers :

Mousse à Mémoire de forme en fibres naturelles ( aloé vera)

Principaux avantages :

  • Maintien constant pendant votre sommeil
  • Meilleur soutien de la charnière occipital-cervicale ( Atlas/Axis sous le crâne)

Principal inconvénient :

  • contact plutôt ferme nécessitant parfois un délai de quelques jours pour s’habituer

Notre Conseil : Préférez les mousses à mémoires de forme NON ANATOMIQUES afin de s’adapter à un plus large éventail de profils morphologiques.

Le Duvet d’oie à 70 %

Principal avantage :

  • Son moelleux, sa souplesse et son confort.

Principal inconvénient :

  • Soutien semi permanent pendant la nuit
  • Les plumettes migrent en effet très souvent vers le haut de l’oreiller, il faut veiller à bien ramener du volume sous la nuque pendant la nuit afin de conserver le soutien idéal.

OREILLERS  NON RECOMMANDÉS 

Oreiller anatomique (A base de fibres synthétiques offrant une forme prédéfinie)

Il semble idéal dans l’esprit, mais ne l’est pas dans la forme, car il propose une courbure standard qui ne répond pas à la diversité morphologique.

Oreiller synthétique

Déformation rapide et soutien irrégulier

Seules quelques rares textures en  fibres synthétiques peuvent convenir à condition de choisir une texture souple et adaptable, capable de soutenir le rachis cervical sans se déformer trop rapidement, afin d’assurer un maintien cervical le plus adéquate possible.

Choix du format (carré ou rectangulaire) :

Ce choix dépend de la constitution de chaque personne (taille, morphologie de nuque et corpulence).

Toutefois, le format rectangulaire semble le plus adapté pour une grande majorité, et limite particulièrement le risque de migration du volume vers le haut,  dans le cas d’un oreiller en plumes ou duvet.

Conseil en matière de literie

L’idéal bien entendu est de compléter ce soutien cervical par une literie adaptée au maintien de notre colonne vertébrale, relativement ferme mais sans excès pour ne point perdre en souplesse, et favoriser pleinement la régénération du dos pendant notre sommeil.

Notre conseil pour les personnes souffrant tout particulièrement du dos :

Optez de préférence pour un matelas mixte possédant un accueil mémoire de forme (confort et soutien des cambrures) et une base plus tonique (en latex ou ressorts en sachets) à même de constituer une aide efficace au retournement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s